Et vous, la transition, ça fait tilt?

Tilt! la coopérative de transition écologique
Tilt! la coopérative de transition écologique
Tilt est la coopérative de transition écologique, basée à Grande Synthe

Dans cet article, je vais vous parler de TILT, la coopérative de transition écologique, qui a vu le jour à Grande Synthe et qui a accepté la lourde charge de m’accompagner dans le test de l’échappée (voir ma page de présentation).

TILT ?

C’est un projet coopératif ambitieux qui n’est pas forcément simple à appréhender. Pour tout dire, je ne suis pas certain d’avoir encore bien intégré tous les enjeux de ce projet. Mais, puisqu’il faut bien commencer quelque part, je vais vous expliquer ce qui m’a séduit dans la démarche et amené à y associer l’échappée.

Une remise en question du projet

Lorsqu’on est confronté à ses limites, on se questionne

Mon projet de création d’entreprise était déjà très avancé lorsque nous nous sommes rencontrés pour la première fois, au mois de novembre dernier, il y a une éternité…

Nous étions quelques-uns à assister à cette réunion de présentation, animée par Jean-Christophe Lipovac et Camille Frazzetta.

On m’a présenté un projet d’entreprise qui m’a intrigué et décontenancé. Il y a d’abord été question d’héberger et accompagner des projets entrepreneuriaux, en lien avec la transition écologique ou l’Economie Sociale et Solidaire (ESS).

Cet accompagnement se faisant sous forme coopérative, l’idée était de mettre en place un réseau d’entrepreneurs coopérateurs, salariés de la coopérative. Chaque entrepreneur gère son activité propre, mais a un lien avec les autres projets, et un rôle dans la gouvernance de la coopérative.

Une fondation, et des chercheurs…

C’était la première fois que j’entendais parler de la fondation Zoein, et de Sophie Swaton, sa fondatrice. Cette dame a théorisé l’idée d’un revenu de transition écologique, sorte de revenu universel. Je ne m’apesantirai pas sur le sujet, d’autres vous le présenteront bien mieux que moi, qui n’en ai pas encore saisi toutes les implications.

Je suis donc sorti de cette présentation la tête bien pleine de nouveautés, et un peu sceptique.

Où on mesure son ignorance

J’ai passé toute ma carrière dans le secteur privé, et j’ai construit mon projet d’entreprise pour travailler seul. Avec Tilt, je découvrais une autre possibilité d’entreprise, à la fois individuelle et collective, dont j’ignorais tout. J’en ignore encore beaucoup, puisque je n’ai pas pris le temps de me confronter à la théorie qui sous-tend le projet.

Le temps a passé, je suis parti en formation apprendre mon nouveau métier, puis il y a eu le confinement…

Il faut bien choisir.

A l’heure des choix sur la structure qui accueillerait mon test d’entreprise, je n’avais pas avancé sur la compréhension globale des concepts théoriques derrière la coopérative. Pourtant, j’ai fait ce choix, me basant sur 2 choses qui me paraissent essentielles pour ce type de projet :

  • C’est un vrai projet économique, dont la réussite dépend de l’activité, comme toute société commerciale. L’objectif n’est pas de nourrir des actionnaires, mais ça n’empêche pas une rentabilité nécessaire. Pour la crédibilité d’un tel projet, ça me semble important de le confronter aux règles économiques actuelles.
  • Je me reconnais dans certaines valeurs portées par Tilt. Avant la transition écologique, c’est le plaisir que me procure le vélo qui a motivé mon choix de vie. Pour autant, le vélo est l’un des outils qui peuvent vraiment faire avancer les choses. Adhérer au projet de la coopérative me permet de mettre en lumière cette conviction.
  • Venir dans cet univers coopératif que je ne connaissais pas provoque des rencontres intéressantes. J’apprends de ces rencontres et cette expérience, quelle que soit la suite que nous lui donnerons, m’apprend beaucoup.

Vous l’aurez compris, mon choix s’est fait sur la base de ma curiosité. Je découvre un monde nouveau, j’apprends et je rencontre. L’avenir dira si je m’ancre dans ce monde ou si je prendrai un autre chemin. C’est en tout cas enthousiasmant de tâtonner et d’expérimenter de nouvelles façons de travailler.

Pour en savoir plus

Vous voulez en savoir plus, vous pouvez retrouver TILT, la coopérative de transition écologique sur leur site, ou sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, ou linkedin .

Il y a également plusieurs podcasts de la fondation Zoein sur les différents projets portés pas la coopérative. Vous pourrez les retrouver sur soundcloud. Un des podcasts me concerne : par ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *